Pour le propriétaire, l’exploitant et l’occupant d’un bâtiment tertiaire ou industriel, un élément fondamental lui permet exploiter efficacement son bâtiment et le mettre pleinement au service du confort et de l’efficacité de travail des occupants : une entière interopérabilité. Celle-ci est assurée par un système d’exploitation unique, appelé le BOS global, qui permet de centraliser tous les types de données du bâtiment au même endroit et de s’interfacer avec tout type de système ouvert IT, comme par exemple les logiciels d’exploitation, les applications occupants, les logiciels de bureautique, les logiciels de maintenance et aussi tout type de système ouvert OT, comme par exemple les équipements de gestion technique, de mesure, commande et régulation, les compteurs d’énergie, les balises de géolocalisations, et tous les capteurs IoT.

Dans cet article, nous examinerons les avantages de l’interopérabilité pour la gestion des bâtiments, notamment en matière de vision globale en temps réel, de réduction des coûts d’énergie et d’amélioration de l’empreinte carbone, d’optimisation des interventions de l’exploitation-maintenance, et de flexibilité pour les besoins futurs.

Les avantages de la pleine interopérabilité pour la gestion de bâtiment : tableau de bord digital et cartes de chaleur en temps réel

Le premier gain pour le propriétaire occupant de cette pleine interopérabilité est une vision globale, objective et en temps réel de son bâtiment, qui lui permet de comprendre comment celui-ci est utilisé, pour prendre ensuite des décisions stratégiques fiabilisées tout au long de son cycle de vie.

Avec le BOS, cette vision globale est apportée par des tableau de bord digitaux et des cartes de chaleur en temps réel de tous les systèmes du bâtiment et de ses infrastructures. Le tout mis à jour en suivant automatiquement l’évolution des espaces, comme le recloisonnement d’une pièce par exemple.

Grâce à la centralisation de tous les types de données du BOS global de l’entreprise qui nous intéresse, les cartes de chaleur et les tableaux de bord peuvent afficher des indicateurs clés de pilotage croisant des informations de systèmes différents, pour des échelles de temps adaptables et pour divers types d’espace.

Pour l’optimisation de ses espaces, le propriétaire-occupant peut ainsi vérifier comment sont utilisés les salles par service et par type d’espace et lier ces informations à un contexte donné, tel que l’orientation des salles ainsi que la présence ou non d’équipements dans celle-ci, afin ré-allouer certaines surfaces pour des activités plus pertinentes et mieux utiliser les mètres carré de l’édifice.

Comment l’interopérabilité améliore l’empreinte carbone et réduit les coûts d’énergie de votre bâtiment

Le deuxième gain apporté par une entière interopérabilité pour le propriétaire occupant est la réduction des coûts d’énergie et l’amélioration de l’empreinte carbone de son bâtiment. Ceci grâce à la meilleure connaissance du bâtiment et au pilotage de système terrain de l’édifice par le BOS global, avec des outils d’analyse croisant les données du bâtiment. Il est ainsi possible de préchauffer des salles de conférence en fonction de leur agenda de réservation, ou de mettre des espaces en veille pour baisser les consommations des écrans, de la lumière et du chauffage selon différents indicateurs.

Optimisation de la maintenance et flexibilité pour les besoins futurs grâce à l’interopérabilité

Le troisième gain de l’entière interopérabilité pour le propriétaire-occupant est une optimisation des interventions de l’exploitation-maintenance, grâce à un accès centralisé de l’information et la possibilité d’interagir automatiquement l’outil du mainteneur, la GMAO, avec les systèmes du bâtiment.

Un incident nécessitant une intervention technique ou du nettoyage peut ainsi être signalé directement par les occupants, via une application utilisateur, et un ticket d’intervention peut être créé automatiquement par le BOS global dans la GMAO. Ceci permet d’avoir une meilleure qualité de service pour l’occupant et un gain de temps important pour le mainteneur.

Bâtiment évolutif sur le long terme : pourquoi l’interopérabilité est la clé de votre réussite

Enfin, le quatrième gain de la pleine interopérabilité, et non des moindre, est la possibilité d’avoir un bâtiment entièrement évolutif sur le long terme. Le propriétaire-occupant a ainsi l’assurance de pouvoir réaliser tous ses cas d’usage présents et futurs, grâce à un croisement des données efficace et provenant de silos différents.

En particulier, les nouvelles applications digitales coûteront de moins en moins cher à implémenter, car elles vont réutiliser une partie des données déjà recueillies pour les systèmes déjà connectés. Par ailleurs, si les nouvelles applications ont besoin d’une description de l’espace ou la localisation d’objet du bâtiment pour fonctionner, le BOS global peut directement leur fournir le référentiel approprié. Un travail important de mise en place est ainsi économisé.

En synthèse, l’interopérabilité permet de créer un écosystème complet d’outils et d’applications du bâtiment. Ceci apporte au propriétaire-exploitant une meilleure qualité de service et un plus grand confort pour les occupants de son bâtiment, ainsi qu’une optimisation importante de ses coûts d’exploitation.

Le propriétaire-exploitant peut ainsi développer son bâtiment digital en toute sérénité, par étape, avec un système ouvert et pleinement évolutif porté par le BOS global.

Le propriétaire-occupant bénéficie aussi de l’image d’innovation apportée par son bâtiment digital équipé d’un BOS global, qui augmente l’attractivité de son entreprise vis-à-vis de ses clients, de ses employés actuels et de ses futurs talents à recruter.

COMMENTAIRE

 

Vous avez un commentaire sur cet article, ou une question sur le thème abordé? Contactez-nous directement via le formulaire ci-dessous (votre message ne sera pas visible sur le site mais nous vous répondrons sur votre adresse email)

12 + 2 =